variétés à la mouche

Le lisse de la mer nous accueille de ses promesses. Celà fait bien longtemps que les soies n’ont pas été dégourdies.  La marée descend sur la pointe de sable et le courant est fort. un lancer en amont, un mending et une première tirée en dérive inertes se solde par un bossu doré.  Toujours selon la même méthode, un balabio succombera aux charmes du lapin.

Pendant ce temps, l’ainé de Stef cartonne au lancer ave un petit sammy. Stef engagera les hostilités avec deux carangues rayées à la défense têtue.

Stef est au prise avec un poisson costaud. Sa scott de 7 salue le poisson. Puis, un cri “Bonnnnnnnefissh”.  Un seul a été attrapé 5 ans auparavant sur ce spot. Je cours à sa rencontre pour immortaliser ce moment. Son fils est ravi, c’est le premier qu’il voit. Il n’est pas énorme, mais c’est bien un yu. Nous sommes heureux de cette prise.


Le festival de poissons continuera un bon moment pour le père te le fils.

Pendant ce temps, je rame plus que je ne pêche. La pause du casse-croute  et les conseils avisés (rallonge ton bas de ligne) permettront de renouer avec le succès.

Une carangue entre 40 et 50 kgs tentera d’happer une de mes prises…. une carangue ! Cannibale, cette GT. Elle passe rapidement son chemin pour exploser un banc de mulets. Mon bas de ligne n’aurait de toute façon pas résisté.

Ce seront donc d’autres prises plus modestes qui suivront.

A défaut de blockbuster, les poissons nous auront proposé de la variété (9 espèces) et de la quantité (plus de trente poissons).

2 commentaires.

  1. Magnifiques tes mouches, Vince! Ca me redonne envie, il faut qu’on se revoie rapidement! Tu fais quoi ce weekend?

    A+Xavier

Commentaires clos.